39SA – notre vie a définitivement changée

C’est avec une très grande émotion que je vous annoncé la naissance de notre fils. AIDEN est né ce matin (le 27/11) à 3h55. Il pèse 3,6kgs pour 50,5cm (spéciale dédicace à Milliette).

Tout le monde va bien.

Je reviendrai vous en dire plus sur son arrivée dès que j’aurai trouvé mes marques avec bébé. Mais je peux d’ors-et-déja vous dire que nous avons beaucoup pensé à notre parcours pendant le travail… Et qu’on mesure à sa juste valeur la chance inouïe que nous avons eu. Je souhaite de tout coeur à toutes celles, encore beaucoup trop nombreuses, sur le quai, de pouvoir vivre ce bonheur immense qu’est de donner là vie. Les filles accrochez vous, ne lâchez rien.

Bisous

Publicités

37SA+4 (J-24)

Cela fait tellement longtemps que je ne suis pas venue vous donner des nouvelles que je me sens terriblement honteuse… Et j’ose à peine écrire… 😦
Pourquoi un tel silence ?
Au début par manque de temps : le boulot, pour lequel je me suis énormément investie avant de partir en arrêt.
Ensuite, l’application wordpress qui ne fonctionne plus du tout sur mon téléphone malgré de nombreuses désinstallations et réinstallations… Du coup impossible pour moi d’ouvrir vos posts, chaque fois ça plante…
Puis, il y a eu une certaine amertume sur la blogosphère, nombreuses d’entre nous ayant reçues leur billet de train, d’autres non… Et je me suis sentie de plus en plus gênée d’avoir la chance de vivre cette grossesse miracle. Peur de blesser en vous racontant mon quotidien de grosse dondon devenue terriblement milk… ben oui, sentir le P’tit Farceur bouger sous mes mains, dans mon ventre, ça m’a rendue gaga… 😛

J’ai succombé à twitter où j’ai retrouvé pas mal d’entre vous. Je m’y sens plus « légitime » pour raconter mes petits bobos de grossesse et poser des questions de future maman qui se prépare au mieux.

Alors pourquoi revenir aujourd’hui écrire ici?
Tout simplement parce que l’arrivée rapide de Zeldounette m’a fait prendre conscience que le P’tit Farceur pouvait parfaitement nous jouer le même tour. Or, je ne me voyais pas vous annoncer de but en blanc sa naissance après toutes ces semaines/mois sans nouvelles. Alors me revoilà… 🙂

Comment je me sens ?
Terriblement grosse (la balance me fait peur). Affreusement limitée et empotée dans mes mouvements.
Je ne me lève plus du canapé, je m’en extrait.
Je ne me couche plus au lit, je roule dedans.
Je n’ai plus de look, je suis un legging surmonté d’un t-shirt trop court.
Je pleure pour un rien. Paraît que c’est les hormones. 😉
L’accouchement commence à m’effrayer un peu, l’inconnu est toujours un peu stressant…

Comment va bébé ?
Vu comment il m’a défoncé le bide cette nuit, 2 options :
– soit il cherche activement la sortie, et semble avoir trouver mes côtes en guise de tremplin,
– soit il a encore assez de place pour gigoter comme un fou, et je prie pour que la prochaine nuit soit plus calme.

Et mon Prince dans tout ça ?
Il est exceptionnel, parfait. Il s’occupe extrêmement bien de nous.
C’est simple, il fait tout pour nous préserver : les courses, la bouffe, le ménage, le repassage.
Faut dire qu’on a passé plusieurs semaines à se demander si on arriverait à éviter au P’tit Farceur d’être un bébé prématuré (pour cause de col raccourci et de nombreuses contractions).
Et aujourd’hui, grâce à lui, bébé ne devrait pas connaitre la couveuse.
Je le savais déjà, mais la vie me prouve chaque jours que j’ai vraiment trouvé MON homme, je l’aime follement. ❤

Prêts ?
Dans l’ensemble je pense qu’on l’est.
La chambre est pleine d’objets de puériculture que je ne pensais jamais avoir la chance de pouvoir acheter un jour. Je m’émerveille et bloque un moment chaque fois que je passe devant sa future chambre, en me disant : « putain c’est pas un rêve, on y est ».
Il va sûrement nous manquer des choses. J’ai probablement acheter beaucoup trop de langes (allez savoir pourquoi j’ai fait une fixette là-dessus…). Mais c’est pas grave on improvisera. Le magasins ne sont pas loin.

La famille ?
Au taquet sur le prénom qu’ils veulent absolument nous faire cracher ! Mais il n’y a pas moyen, on ne dira rien!
Faut dire qu’on (que je) hésite encore…
L’orthographe et la prononciation me tracassent (une belle sonorité qui pourrait lui imposer de devoir épeler son prénom « trop » souvent).
La BM, toute une histoire… je pourrai écrire tout un article rien que sur elle… Mais je serai peut-être un peu trop en mode RLP (« Radio Langue de P*te », sauf que je n’assume pas aussi bien que 28jedb :-P).

Prochaine étape ?
Jeudi, nous revoyons le gynéco pour le rdv du 9ème mois.
Est ce que je vais « tenir » jusque là ?
Wait and see… 😉

Même si je me fais discrète, je reste une pmette. Il n’y a pas un seul jour où je ne pense pas à vous toutes toujours en attente sur ce foutu quai…
Je vous promets de savourer à sa juste valeur ce bonheur qui m’a été offert, et que je vous souhaite tant de vivre un jour.
N’abandonner pas, jamais, c’est un combat qui en vaut vraiment la peine.
@ très vite ! 🙂
accouchement imminent

J-100

image

J-100

Il paraît que tu seras là dans 100 jours.
Ça me parait à la fois encore une éternité et en même temps si proche…

Je croise les doigts pour que tu ailles bien.
Pour toi, je me suis totalement transformée en tortue lente (c’est dire!).
Je t’aime déjà tellement fort mon bébé…
Jeudi (demain), rdv mensuel avec le gynéco. Je croise pour que mon col n’ait pas bougé malgré les contractions toujours aussi présentes.

Je pense à vous toutes chaque jour. Même si je ne commente pas tout ce que je lis, il n’y a pas un seul jour où je n’ouvre pas wordpress ou twitter…
J’ai pleinement conscience de ma chance, et en même temps totalement conscience que ce n’est que le début des inquiétudes de parents.

Gros bisous

Ca va, mais…

… j’ai peur.

Ce midi, comme prévu, je suis allée voir mon gynéco pour faire le point sur mes contractions et l’évolution de mon col.
Toucher vaginal + écho endo (col fermé de longueur 34mm) : pas de menace d’accouchement prématuré. Pour lui tout va bien. Il semblait même douter de la réalité de mes contractions (je lui en ai signalé une lorsque j’étais assise sur la chaise face à son bureau).
Il m’a expliqué qu’on ne pouvait pas les ressentir assise, seulement en position allongée. J’ai insisté sur mon ressenti et du coup il a proposé de me faire un nouveau monito (genre « comme ça elle va me foutre la paix »).
Mais pour lui, il n’y a pas de raison clinique justifiant un arrêt de travail.
D’un côté, ça me rassure, mais d’un autre, je reste totalement angoissée…

Je suis montée en maternité pour faire le monito.
Là, avec le Prince, on en était presque à « espérer » des contractions pour lui montrer que je ne les rêves pas !
Elles ne sont pas venues tout de suite, mais j’en ai quand même eu 4 en 45min environ (3 « petites » + 1 « plus forte »).
On a un peu discuté avec la sage-femme (vraiment adorable!, c’est une spécificité de ce métier???) pour lui expliquer notre parcours, et nos craintes. Elle a totalement compris notre ressenti, et a dit qu’elle allait appeler le gynéco pour lui demander de m’arrêter jusqu’au prochain rdv (prévu le 03/09). Le Prince et moi étions soulagés.
Lorsqu’elle est revenue, elle était toute gênée parce que le gynéco a refusé.
Il a dit que ce n’était pas nécessaire.
J’ai demandé à la sage-femme si c’était « habituel », si c’était « la politique » de ce toubib, et à priori oui, il n’arrête « pas facilement ».

Je ne demande aucun traitement de faveur, je ne veux absolument pas être une PB chieuse qui pleurniche pour un rien. Je ne suis pas une personne qui abuse du système, loin de là. Mais je suis inquiète, limite paniquée…
Et si on prenait des risques stupides, et si dans 15jours mon col était plus court nécessitant un alitement, tout ça pour être allée travailler 15jours de plus !
Je bosse depuis 10ans, jamais de chômage.
Je ne pense pas avoir abusé niveau arrêt maladie pendant nos 4 années de PMA.
Là je demande juste à pouvoir profiter tranquillement de ma grossesse, et dans la mesure du possible éviter à un moment donné de me retrouver coincée dans mon appart au 3ème étage sans ascenseur avec pour ordre de me reposer.
Mais non, à priori c’est trop demandé…
C’est injustifié…

Alors oui j’ai des contractions mais elles ne semblent pas agir sur le col.
Donc pour l’instant je suis censée aller bosser en levant un peu le pied.

Avec mon job, ca va être simple ça tient…
C’est vrai que ca va être facile de ne pas finir à 20h tous les soirs quand c’est ce que la charge de travail impose… (et que je fais depuis début février, date de prise du poste).
Et puis, comme on ne me harcèle pas à longueur de journée pour constamment me poser de nouveaux problèmes supers urgents qui risquent de bloquer les usines, je vais facilement pouvoir me débarrasser de la pression…
Mes managers étant en congés (je suis en prestation), pour me faire remplacer sur le poste c’est walou… Va falloir attendre début septembre que tout le monde rentre de vacances. Et encore, s’ils m’écoutent et acceptent de me « sortir de là »…

A la maison, le Prince assume tout et compte bien continuer comme ca.
Un perle cet homme…

Donc, voilà mes prochaines journées vont se résumer à gérer au mieux le boulot, rentrer à la maison pour m’allonger sur le canapé et ne plus bouger, dormir, et rebelote le lendemain. Génial. Quel programme enchanteur.

Bref, vous comprendrez par le ton de mes écrits que je suis énervée, en colère, triste, dépitée de ne pas avoir été comprise et écoutée.

Certaines pourraient avoir envie de me le suggérer, mais je ne changerai pas de gynéco car je souhaite rester dans cette clinique et je pense qu’à 24SA+4 c’est « trop tard ». Le suivi est déjà bien entamé. Et entre confrères, on se soutient…
En plus, je pense qu’il est bon techniquement. En revanche, il est clair qu’il a une psychologie de merde.

J’ai aussi pensé aller voir mon généraliste. Mais pour lui dire quoi ? « Bonjour mon gynéco ne veut pas m’arrêter, est ce que vous vous accepteriez ? »
Et après je ferai comment avec mon gynéco si finalement il me propose un arrêt ? Comment je lui expliquerai que c’est une prolongement et non un début d’arrêt ?
Vous avez vu, j’ai bien cogité depuis midi…
Bien pleuré aussi… J’ai tellement peur de regretter dans quelques semaines…

Voilà les dernières nouvelles.
Bravo à celles qui ont eu le courage de lire mes plaintes jusqu’au bout !
Sur ce, je vous laisse, il faut que je me repose parce que demain je me lève à 6h…

PS 1 : S’il vous reste 2 ou 3 doigts, svp continuez à croiser pour que tout se passe bien, et que mon col tienne le coup…
PS 2 : Pour l’instant le P’tit Farceur va bien, et c’est la chose la plus importante à laquelle je me raccroche. Son cœur qui bat, c’est un si joli son… le plus beau que je n’ai jamais entendu…

Sacrément ennuyée…

Demain j’ai mon rdv avec le gynéco pour savoir où en est mon col, et qu’est ce que je dois faire par rapport à ces contractions qui se calment lorsque je suis allongée mais reviennent dès que je me lève…
Alors en attendant j’ai interdiction de faire quoique ce soit (ordre du Prince).
Résultat, il se retrouve à faire ce qu’il n’a plus fait depuis 10ans… le repassage de ses chemises… 😥

image

Ça peut vous paraître stupide mais « normalement » c’est mon job!
Je me sent réellement gênée… Mon Prince fait tout… Et moi je suis une larve sur le canapé, et même comme ça ces foutues contractions sont toujours là…
Vivement demain qu’on est sache plus.

24SA, premier monito…

Les vacances ne sont décidément pas faites pour moi… Cette nuit, réveillée à 4h par des contractions. Même si elles n’étaient pas douloureuses, je trouvais qu’elles s’enchaînaient pas mal alors je me suis dit « et si je vérifiais la fréquence », résultat : 10/15min. Pas terrible…
Je me lève, je prends 2spasfon selon les précédents conseils de Ptbichon, et je me recouche pour attendre que ça se calme. J’arrive à me rendormir un peu. Je me re-réveille avec de nouvelles contractions. Je finis par en parler au Prince qui s’inquiète et nous décidons de partir à l’hosto pour un contrôle (bon on a quand même attendu que j’arrive à calmer ma crise d’angoisse et les larmes qui allaient avec…).

On a choisi sur le net une clinique de niveau 2 un peu au hasard (pour rappel, habitants de la RP, on est sur Toulouse, dans la maison de ma soeur qui nous a laissé sa maison).
On a eu beaucoup de chance parce qu’on est tombé sur une SF adorable, qui a pris le temps de nous expliquer calmement ce qu’elle faisait, pourquoi, et ce qui pouvait se passer (les « options »).

Le monito a montré que je n’avais pas rêvé, les contractions étaient bien là et rapprochées (quel soulagement que de constater qu’on n’est pas pas folle d’inquiétude pour rien…).
Le col lui ne semble pas avoir bougé.
Mais c’est quand même pas normal toutes ces contractions.
La SF nous explique que ça peut être dû à une infection (d’où le prélèvement vaginal et l’analyse d’urine, résultats dans 48h) ou à un « surmenage ».
Par prévention, comme on est censé rentrer en avion demain sur la capitale, elle préfère quand même que le gynéco de garde m’examine pour mesurer précisément la longueur du col pour s’assurer qu’il n’y aura pas de souci : 31mm.
Ça ne me semble pas beaucoup, mais le gynéco semble satisfait… Il dit qu’il faut voir comment ça évolue ce we, et aviser en fonction lundi (reprise du boulot ou pas).
image

Je ne peux m’empêcher d’être inquiète.
Pourquoi ces contractions alors que je n’ai sincèrement pas eu l’impression de « trop en faire »? Vont-elles se calmer ? (là je viens d’aller prendre une douche et elles sont revenues de plus belles…)
Même si je n’en suis pas là, je ne peux m’empêcher de penser à l’horreur qui touche Zabou… et cela m’effraie d’autant plus…

Que dois-je faire? Appeler mon gynéco? Lui demander un rdv pour la semaine prochaine? Me faire arrêter? Ou aller bosser lundi comme c’était prévu? (même si franchement ça ne m’arrange pas professionnellement, là, je m’en tape du boulot, le P’tit Farceur avant tout)
Je suis perdue et inquiète…

DNLP, je t’en supplie, laisse nous tranquille. Laisse le P’tit Farceur bien au chaud dans mon bidou encore de longues semaines pour qu’il naisse en pleine forme.
Svp les filles, croisez un peu pour nous…

PS: Zabou, je pense si fort à toi, et à ton Titi… mais aussi à ton mari et tes 2 premiers anges… Je ne trouve aucun mot… La vie est une chienne…